Une entreprise française peut créer sa société à Dubai et cela est relativement facile. Le choix de l’emplacement reste cependant primordial. En effet, Dubai possède de nombreuses zones franches regroupées par « secteur  d’activités », elles ont été créées afin de dynamiser les échanges commerciaux. Les zones franches de Dubai sont modernes et possèdent toutes les infrastructures nécessaires à la réussite d’un projet d’internationalisation.

Ces zones sans contrainte attirent de plus en plus d’entreprises qui veulent se positionner sur la zone Middle-East comme l’un des  hub mondial redistribuant tout le Moyen Orient et l’Asie c’est-à-dire toucher près de 2 milliards d’habitants. Quelle aubaine pour les entreprises françaises dont les produits sont plus qu’attendus !

Pourquoi pas vous ?

Qu’est-ce qu’une zone franche à Dubai ?

Une zone franche est une zone géographique possédant des avantages fiscaux afin d’attirer l’investissement et le développement de l’activité économique. Au sein des zones franches, les règles évoluent par rapport aux règles prescrites dans le pays.

Le réel avantage pour une entreprise française d’être au sein d’une zone franche est la détention à 100% de son capital. Sur le territoire des Emirats Arabes Unis, hors zones franches, les entreprises étrangères ne détiennent que 49% au maximum du capital. Les 51 % restants sont détenus par un ou plusieurs ressortissants des Emirats.

De plus, les zones franches offrent un cadre exceptionnel dépourvu de contrainte. En plus d’un climat agréable toute l’année, il y a une économie en perpétuelle croissance, des infrastructures modernes, réseau routier neuf… Ce sont typiquement des facilités pour y développer son activité économique et commerciale. Elles ne sont pas négligeables et poussent de nombreuses entreprises françaises à venir s’y installer chaque année.

Qu’attent-on des entreprises françaises ?

Les secteurs porteurs traditionnels sont orientés vers les produits de luxe, l’alimentaire (les Emirats importent 95% de leurs besoins alimentaires faute de production locale), le pharmaceutique et le bien-être. Un savoir-faire spécifique ou une expertise particulière est vivement recommandé sous peine d’être mis en concurrence avec des pays à production « low Cost ».

D’autres secteurs peuvent être favorables aux développement des entreprises françaises à Dubai, comme la finance, le secteur du nautisme, les équipements destinés à la santé, le second œuvre dans la construction, les technologies de l’information sans oublier le tourisme, cheval de bataille des Emirats.

Dubai devient une place majeure en terme de tourisme, de nombre d’hôtels, de foires et salons sans compter l’Exposition Universelle de 2020, c’est-à-dire dans 6 ans.

Les avantages d’une zone franche à Dubaï

Créer sa société en zone franche à Dubaï offre de nombreux avantages :

  • Vous possédez 100% du capital de votre entreprise
  • Vous pouvez rapatrier 100% du capital et des bénéfices  (il existe conventions fiscales entre la France et les EAU qui dispensent la double imposition.)
  • Aucun impôt local sur les sociétés pendant 15 ans et sur le revenu
  • Pas de barrières commerciales, ni quotas
  • Les procédures d’importation et d’exportation sont simples
  • Pas de restriction sur l’embauche des expatriés
  • 3 ans de visa de résidence pour les Emirats Arabes Unis
  • Vous êtes au plus proche de vos prospects et clients du Moyen Orient

Mais attention, s’installer à Dubaï n’est pas aussi aisé qu’on peut le penser. Comme pour de nombreux autres pays dans le monde il est important de se faire accompagner pour réussir son implantation. Les prestataires étudient votre projet, et se chargent des formalités juridiques et administratives. Ils ouvrent votre société en freezone pour votre compte.

Toutefois la méconnaissance de la plupart des entrepreneurs  (langue, cultures, habitudes réglementation, ..) transforme les société de conseil et accompagnement à la création en partenaires indispensables. Cela se traduit dans le prix de l’accompagnent qui est souvent important.

Devant les coûts importants quarantaine la nécessité de se faire accompagner pour créer son entreprise en freezone, certains jeunes entrepreneurs ont choisi de prendre le contre-pied en proposant des tarifs abordable et en développant la qualité du service proposé. Le site creer-société-dubail.fr  par exemple a choisi de professionnaliser ses services en mettant en place une équipe de juristes, de comptables, développeurs et d’entrepreneurs aguerris. En étroite collaboration avec le gouvernement des Emirats Arabes Unis et de Dubaï, cette équipe francophone, anglophone et arabophone s’occupent de tout (visa, logement, visite médicale, licence, permis, audit, comptabilité, marketing, sites web…) à un coût défiant toute concurrence. La création d’entreprise et l’expatriation aux émirats arabes unis (Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Ajman, Fujairah..) n’aura jamais été aussi facile.

Pour autant, une entreprise française est venue bouleverser le marché de la création d’entreprise aux émirats arabes unis en professionnalisant les services qui vous sont proposés avec une équipe de juristes, de comptables, développeurs et d’entrepreneurs aguerris. En étroite collaboration avec le gouvernement des Emirats Arabes Unis et de Dubaï, cette équipe francophone, anglophone et arabophone s’occupent de tout (visa, logement, visite médicale, licence, permis, audit, comptabilité, marketing, sites web…) à un coût défiant toute concurrence. La création d’entreprise et l’expatriation aux émirats arabes unis (Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Ajman, Fujairah..) n’aura jamais été aussi facile.

Les types de sociétés existant à Dubaï

Plusieurs types de sociétés sont présentent aux Emirats Arabes Unis et donc à Dubai, les sociétés « Onshore » ou « Offshore ».  Voici les principales caractéristiques.

Les sociétés Offshore :

On peut créer des sociétés Offshore pour toutes les activités en dehors des Emirats, cependant, il existe quelques contraintes :

  • Pas de bureau physique
  • Pas de salariés
  • Pas de fournisseurs aux Emirats
  • Ne permet pas d’obtenir un visa de travail ou de résidence aux Emirats.
  • Pas de salariés embauchés aux Emirats

Qui créent des sociétés Offshore ?

On peut citer des sociétés d’import-export, de conseil, les holdings, ainsi que les investissements et les acquisitions de biens immobiliers.

L’actionnariat à l’étranger s’élève à 100% et il n’y a aucune taxe pour l’imposition de la société. 

En effet, cela revient à exercer son activité ailleurs qu’à Dubai tout en bénéficiant des avantages de la Free Zone.

Les sociétés Onshore :

Pour les sociétés « Onshore » il existe 2 types de structure : la société « Free-zone » et la société « Non free-zone ».

La société « Free-zone » :

La création d’une société « Free-zone » vous permettra :

  • De posséder 100 % du capital de l’entreprise,
  • De ne pas avoir de taxe ou d’impôts locaux,
  • De posséder des bureaux aux Emirats dans les zones franches,
  • D’embaucher du personnel sur place,
  • D’obtenir des visas de travail et de résidence,
  • D’avoir des fournisseurs et des clients aux Emirats.

Concernant les principales activités, il existe 4 types d’activités reconnues pour les sociétés « Free-zone » :

  • Activité industrielle
  • Commerce et vente de marchandises
  • Import-Export
  • Conseils et services

La société « Non free-zone » :

La société « Non free-zone» peut exercer n’importe quelle activités aux Emirats. Elle peut également vendre à des particuliers sur place.

Le capital se réparti  à 49% par l’entrepreneur et à 51% par un émirati et toujours pas de taxe ni impôt sur place.

La licence est obligatoire pour travailler Aux Emirats Arabes Unis (et par conséquent à Dubai). Une licence est un permis de durée limitée accordée à une entreprise d’entreprendre des activités commerciales, de conseil ou industrielle dans la zone libre. Chaque licence est valable pendant un an, à partir de la date d’émission, et doit être renouvelée chaque année. Autrement dit, c’est une autorisation d’exploitation.

 4 types de licences existent :

  • Licence commerciale
  • Licence de trading
  • Licence de service et consulting
  • Licence industrielle

Vivre et travailler à Dubai

Afin de résider à temps plein à Dubaï, des visas sont nécessaires.

  • Pour travailler, un visa de travail est indispensable. Il s’agit d’un visa de résidence pour les investisseurs et les employés, il est valable 2 ans sur le territoire de Dubaï mais certaines zones franches en délivrent pour 3 ans.
  • Pour les investisseurs et leurs employés il existe un Visa Famille  qui permet aux conjoints et enfants de résider aussi à Dubaï.
  • Pour les affaires, les visas « visite » sont accordés pour une durée limitée  aux hommes affaires en déplacement sur le territoire de Dubaï.

Le nombre de visas délivrés dépend de la taille de l’entreprise.  Cependant, après 6 mois passé hors du territoire des Emirats Arabes-Unis, le visa s’annule automatiquement.

Les zones franches connaissent un réel succès. Dubaï, actuellement détenteur de 12 zones franches, va encore en développer de nouvelles. Les zones franches attirent de plus en plus d’entreprises grâce à leurs nombreux avantages à la fois pour la société, mais aussi pour la famille. L’internationalisation devient facile et gage de réussite !